Klik rechts van de stip in de navigatiebalk hierboven muziek aan / uit

Fêtes Galantes II

Les ingénus

Tekst: Paul Verlaine

Les hauts talons luttaient avec les longues jupes,
En sorte que, selon le terrain et le vent,
Parfois luisaient des bas de jambes, trop souvent
Interceptés ! -- Et nous aimions ce jeu de dupes.

Parfois aussi le dard d'un insecte jaloux
Inquiétait le col des belles sous les branches,
Et c'étaient des éclairs soudains des nuques blanches,
Et ce regal comblait nos jeunes yeux de fous.

Le soir tombait, un soir equivoque d'automne :
Les belles se pendant rêveuses à nos bras,
Dirent alors des mots si spéciaux, tout bas,
Que notre âme, depuis ce temps, tremble et s'étonne.

xx

Het onschuldige stel

xx

Hoge hakken worstelden met lange rokken,
zodat, al naar gelang van terrein en wind,
de onderkant van de benen dan weer wel, dan weer
niet te zien was! En wij genoten van dit dwaze spel.

Soms ging ook de angel van een jaloers insect
tekeer in de kraag van de knapperds onder de takken,
[ . . . ]

De volledige tekst kunt u per email opvragen.
Klik hier voor de voorwaarden.