Klik rechts van de stip in de navigatiebalk hierboven muziek aan / uit

Trois Chansons de Bilitis

La chevelure

Tekst: Pierre Louÿs

Il m'a dit: « Cette nuit, j'ai rêvé.
J'avais ta chevelure autour de mon cou.
J'avais tes cheveux comme un collier noir
autour de ma nuque et sur ma poitrine.

« Je les caressais, et c'étaient les miens ;
et nous étions liés pour toujours ainsi,
par la même chevelure, la bouche sur la bouche,
ainsi que deux lauriers n'ont souvent qu'une racine.

« Et peu à peu, il m'a semblé,
tant nos membres étaient confondus,
que je devenais toi-même,
ou que tu entrais en moi comme mon songe. »

Quand il eut achevé,
il mit doucement ses mains sur mes épaules,
et il me regarda d'un regard si tendre,
que je baissai les yeux avec un frisson.

xx

Het haar

xx

Hij zei tegen mij: "vannacht heb ik gedroomd.
Ik had je haar om mijn hals gewikkeld.
Je haar was als een zwart collier
om mijn nek en op mijn borst.

Ik liefkoosde het, het werd van mij;
zo werden wij voor altijd verbonden
door hetzelfde haar en mond op mond,
zoals twee laurieren vaak slechts één wortel hebben.

[ . . . ]

De volledige tekst kunt u per email opvragen.
Klik hier voor de voorwaarden.