Klik rechts van de stip in de navigatiebalk hierboven muziek aan / uit

Trois mélodies

3. L'échelonnement des haies

Tekst: Paul Verlaine

L'échelonnement des haies
Moutonne à l'infini, mer
Claire dans le brouillard clair,
Qui sent bon les jeunes baies.

Des arbres et des moulins
Sont légers sur le vert tendre,
Où vient s'ébattre et s'étendre
L'agilité des poulains.


Dans ce vague d'un Dimanche,
Voici se jouer aussi
De grandes brebis,
Aussi douces que leur laine blanche.


Tout à l'heure déferlait
L'onde roulée en volutes,
De cloches comme des flûtes
Dans le ciel comme du lait.



xx

Hagen, rij na rij

xx

Hagen, rij na rij
golven de verte tegemoet,
als een bleke zee in de heldere mist
die geurt naar jonge laurierbessen.


Bomen en windmolens
poseren bevallig op het delicate groen
[ . . . ]

De volledige tekst kunt u per email opvragen.
Klik hier voor de voorwaarden.